Courrier International nous livre un article du New Scientist : « Le profilage de nos données personnelles a de réelles conséquences sur nos vies »

A lire ici

De nos jours, le profilage en ligne est omniprésent et il affecte bien plus que notre simple expérience de navigation. Chaque clic, chaque achat, chaque application téléchargée, chaque indication par votre téléphone de votre présence ici et là, peut laisser une empreinte durable sur votre identité numérique. Bien que cela puisse sembler banal pour certains, l’exploitation de ces informations dépasse de loin le simple ciblage publicitaire, influençant potentiellement des domaines aussi cruciaux que les opportunités d’emploi, les conditions de crédit, et même les questions de santé.

1. Au-delà de la publicité : des implications réelles dans la vie quotidienne

Des détails apparemment anodins tels que le choix d’un magasin ou l’achat d’équipement sportif peuvent influencer le montant d’une prime d’assurance ou les chances d’admission dans une université. Cette utilisation des données est insidieuse car elle est souvent invisible et ses effets peuvent se manifester bien après la collecte initiale. Par exemple, certaines offres d’emploi dans le secteur technologique ont été cachées aux femmes sur des plateformes comme Facebook, en fonction des données de profilage, renforçant les stéréotypes et l’inégalité des genres.

2. Exploitation des données : Des conséquences potentiellement dévastatrices

Le suivi des données peut avoir des conséquences mortelles. Des données publiques ont conduit à des violences, comme dans le cas de l’officier russe. Par ailleurs, la suppression de l’arrêt Roe vs Wade a entraîné l’utilisation abusive de données intimes, telles que les applications de suivi d’ovulation, pour persécuter des femmes ayant choisi l’avortement.

3. Le défi de la transparence et de la protection des données

Alors que la protection des données devrait être une priorité, la réalité est tout autre. Nombre d’entreprises prétendent protéger la vie privée en fragmentant et chiffrant les données, rendant presque impossible pour l’utilisateur d’accéder à ses propres informations. Ces pratiques opaques facilitent le non-respect des réglementations et limitent la possibilité pour les utilisateurs de contrôler leurs informations personnelles.

4. Rendre le pouvoir aux utilisateurs

Selon Paul-Olivier Dehaye, les entreprises ont la capacité technique de nous restituer le contrôle sur nos données. Leur réticence à le faire n’est pas due à une limitation technologique, mais plutôt à un choix commercial. Les entreprises qui profitent de nos données doivent être tenues responsables de leur utilisation et être transparentes sur leurs pratiques.

Conclusion

Le profilage en ligne pose un réel danger pour nos libertés individuelles. La réglementation et la sensibilisation sont essentielles pour protéger les droits des utilisateurs. Il est temps que les entreprises soient plus transparentes et responsables de l’utilisation qu’elles font de nos données.

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Gmail
​Storytelling

Dans le petit village de Numéria, chaque résident possédait un miroir spécial. Ce n’était pas un miroir ordinaire qui reflétait simplement le visage de son propriétaire. Il capturait chaque rêve, chaque souhait, chaque secret. À l’insu de tous, à chaque reflet, le miroir enregistrait des fragments de leur vie.
Lorsque Rosa, une jeune femme curieuse du village, se rendait à l’épicerie, son miroir notait sa préférence pour les fruits tropicaux plutôt que pour les pommes locales. Quand Tomás, un étudiant ambitieux, passait des heures à parcourir des livres de philosophie, son miroir enregistrait sa soif de connaissance. Et ces miroirs, sans que personne ne le sache, chuchotaient ces secrets à l’oreille de l’Ombre du village. L’Ombre n’était pas un homme ni une femme, mais une présence intangible qui connaissait les désirs et les craintes de chacun. Avec ces informations, l’Ombre façonnait le destin de Numéria. Rosa se voyait souvent refuser des prêts en raison de ses « goûts exotiques », suggérant qu’elle n’était pas assez enracinée dans la communauté. Tomás, malgré son intelligence, se retrouvait souvent dans des situations où ses compétences étaient sous-estimées, tout cela parce que son miroir avait divulgué son rêve d’étudier à l’étranger.
Cependant, un jour, une étrangère du nom de Lila arriva à Numéria. Elle portait un miroir différent, un miroir muet. Intriguée par les miroirs bavards du village, elle commença à poser des questions. Les villageois, réalisant les liens entre leurs miroirs et leur destin façonné par l’Ombre, commencèrent à s’interroger sur le pouvoir que ces objets avaient sur leur vie. Avec l’aide de Lila, ils découvrirent que ces miroirs pouvaient être réinitialisés avec une simple incantation. Un soir, sous un ciel étoilé, les villageois se rassemblèrent, chacun avec son miroir en main. Lila, debout au centre, commença à chanter une mélodie ancienne. Les étoiles semblèrent scintiller plus fort, et une brise douce balaya la place, évoquant une magie réelle. Lorsque l’incantation prit fin, chaque miroir avait perdu son pouvoir de trahison. L’Ombre, privée de sa source d’information, s’estompa lentement, libérant Numéria de son influence sournoise. Les villageois, maintenant conscients de la valeur de leur vie privée, vécurent leurs jours avec une nouvelle liberté, chacun écrivant son propre destin.
Numéria est devenue une légende, un rappel que notre vie, nos choix, nos rêves nous appartiennent. Et aucun miroir, aussi magique soit-il, ne devrait pouvoir en décider autrement.

Contac par Mail contact@evalir.fr ou Tel : 07 70 40 87 31

Articles les plus consultés

Pin It on Pinterest

Share This