Select Page

Voici 2 films, commandés par un même organisme, et dont la portée dépend principalement d’un parti-pris de storytelling ou non.
Nous ne somme impliqués dans aucun des deux, même si nous travaillons maintenant avec le CDT. Notre but est ici l’analyse et vous donner une ouverture sur notre méthode.

Ce qui suit n’est qu’une part de la réflexion storytelling. La réalisation d’une vidéo, d’un podcast, d’un dépliant, d’une publicité, et votre présence sur de multiples supports sociaux, ce trans ou pluri médias doit être pensé dans une stratégie storytelling (en accord bien sûr avec la stratégie globale et marketing). Cette stratégie se construit à partir de ce qui peut être appelé la « grande histoire », celle qui potentiellement contient toutes les autres et leur permet d’exister dans leur diversité tout en leur donnant une cohérence de fond. Avec ce genre de méthode, vous pouvez multiplier les storytelling… sans perdre votre public dans une confusion.

Contactez-nous pour en savoir plus !

Les vidéos de Tours Tourisme offrent d’autres exemples de Storytelling or not Storytelling… Mais les histoires, drôles et marquantes de Sandra Lou échappent à la cohérence dont nous avons parlé plus haut. Comparez !

Pourquoi, comment, quand, le e-tourisme va-t-il se convertir au storytelling ?

Les vidéos proposées par les professionnels du tourisme sont très souvent descriptives : il suffirait de montrer les charmes de la belle pour que le touriste soit immédiatement conquis.

Le problème est d’abord celui de l’intentionnalité, de la part subjective qui va engager tout le reste, bien au-delà des questions techniques et des apparences immédiates du message.
S’il s’agit de conquérir, dans une optique marketing et commerciale, que faites-vous passer comme message ?
Je vous veux comme client, regardez comme je suis belle. Planez en drone avec moi au-dessus de mes châteaux, et voilà !

Si au lieu de ça vous vous mettez à raconter une histoire, vous réfléchissez à l’émotion que vous souhaitez susciter et diffuser, aux images, pas seulement celles du film, mais celles que le film va suggérer dans l’esprit du spectateur, et qui resteront associées à une atmosphère, à des émotions… Alors, l’intentionnalité est plus subtile. On peut dire de celle qui anime le film qui repose sur un personnage, celui de la jeune fille, est de partager un rêve de Périgord, de visite, un jeu émerveillé…

Au cours de nos formations et de nos accompagnements en réalisation nous travaillons sur l’intentionnalité, qui va impacter la construction d’une vraie trame narrative ; sur les axes des émotions, des représentations mentales, de la dynamique et de l’action? Et aussi sur celui de la transformation qui s’opère au travers du schéma narratif. Une transformation quasi-magique : le spectateur, embarqué dans l’histoire en sort changé, il a commencé à vivre intérieurement la transmutation qui s’opère au cours d’un voyage, l’ouverture sur un ailleurs qui se prépare intimement…

Contactez-nous pour en savoir plus !