Si nous sommes confrontés aujourd’hui à un phénomène complexe c’est bien celui du mouvement des « Gilets jaunes ».  Pourtant les très nombreux acteurs impliqués, y compris les responsables politiques, l’analysent en fonction de leur logique propre, simplificatrice et inopérante. Et les médias, les observateurs, en rajoutent en confusion. 
Or nous avons les moyens, avec les sciences humaines d’aujourd’hui (en France même…), d’aller beaucoup plus loin, avec
– l’acceptation et la compréhension de la complexité (Edgar Morin)
– et avec des méthodologies qualitatives qui touchent au fond des problématiques, qui élucident le sens activé par les acteurs concernés
Ces outils, tous peuvent s’en saisir pour accompagner les transformations profondes nécessaires à un système en crise… 

Explication en vidéo du sens du mouvement des Gilets jaunes   ICI

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à nous joindre par ce questionnaire, ou mettre un commentaire

11 + 10 =

Explication de la « boussole » – carte des sens

Le sens, c’est à la fois une direction et une signification. Les deux sont en crise grave dans notre contexte actuel (c’est une crise du sens qui se traduit très concrètement). La carte (vous pouvez en proposer d’autres) oppose sur les axes verticaux et horizontaux les problématiques ou états d’esprit sous-jacents, plus ou moins inconscients, qui animent les acteurs… chacun d’entre eux étant en fait traversé de manière plus ou moins intense par chacune de ces tendances… Comprendre qu’il s’agit de logiques qui ne s’excluent pas les unes les autres mais se combinent dans le vécu, dans le phénomène ; et de logiques qui n’assignent pas les acteurs à une identité unique, essentialisée.
Les axes transverses indiquent la combinaison entre deux axes et traduit les choix de sens possibles pour engendrer des dynamiques de sortie de crise ou plus exactement d’évolution systémique possible, probable, souhaitée, etc…

Explication de la démarche globale que permet cette méthode qualitative de connaissance et d’intervention (compréhension et choix conscient, orienté, de l’action)

Deux bases de travail : le sens et la complexité.

Le sens : le discerner – compréhension en profondeur ; le choisir – en tenir un, et sa cohérence, parmi tous les possibles ; le partager dans une dynamique commune, de conjonction.

La complexité : c’est une manière de penser et d’agir qui s’articule autour de concepts précis développés par Edgar Morin, avec des conséquences politiques considérables. Voir par exemple, en introduction à la démarche.

Le mouvement des Gilets jaunes pose la question du devenir de notre République, de la démocratie, de ce qui fait encore du commun, il met en cause des dogmes et des structures économiques. On ne peut pas le résoudre avec les acteurs et moyens classiques du politique. Une créativité partagée et méthodique, l’intelligence symbolique, y sont indispensables.